REJOIGNEZ LE FORUM SUR LA PMA.
NOS EXPERTS VOUS
RÉPONDENT

Maman solo, projet bb2

in Je suis maman solo edited septembre 25
Bonjour,

Je suis en réflexion projet bb2. Je suis maman solo d'une fille née en oct 2017 (FIV DO).
Je voulais discuter avec d'autres femmes dans la même situation.

Commentaires
  • Je me mets un commentaire. Dès la première tentive j'avais envie d'avoir 2 enfants. Je m'étais dis que si j'avais des jumeaux, ce serait top. Aujourd'hui j'ai une fille qui a 11 mois aujourd'hui. 
    Je pense à tenter de faire bb2. Avec toutes les inquiétudes que cela entraîne. Vais-je m'en sortir moralement et financièrement ? Comment je vais gérer les réflexions de mon entourage ? Etc...
    Tout cela me trotte dans la tête.
    J'ai des jours avec et des jours sans. 
    Pour l'instant, le problème c'est que je n'ai pas eu mes règles depuis le 24 juillet.  Donc j'attends...
  • Bonjour SANDO,

    Je suis dans la même situation que toi, j'ai eu un petit garçon en juillet 2017 et je me pose la question d'un bébé numéro 2 avec la même crainte que toi.Vais -je y arriver psychologiquement, financièrement et comment vont-ils réagir par l'absence de leur géniteur.
    Quand j'en discute autour de moi, j'ai deux sons différents : y a pas de raison que tu n'y arrives pas , ne pense pas à leurs futurs mais au présent et nous serons là pour toi et y a un ceux qui me disent contente toi déjà du premier assure toi qu'il est un avenir avant de penser à en faire un autre. J'ai 33 ans et je me dis que le temps passe à une vitesse et que je ne veux pas avoir de regret.

    Je pense que je sauterai le pas fin 2019.

  • "ampm" : Merci pour ton commentaire. Comment tu t'organises avec BB1 ? Est-ce que tu travailles ?

    Parfois je pense comme certains, faire BB2 et réfléchir de l'avenir après. Mais je ne peux pas, ne pas penser à l'avenir.
    J'ai envie du meilleur pour ma fille et pour futur BB2 [je croise les doigts de main et de pieds].
    D'ailleurs, c'est compliqué, d'un jour sur l'autre. Un jour je me dis, je saute le pas... Et le lendemain, je me dis que ce serait plus responsable de m'occuper uniquement de ma fille et de ne pas envisager de BB2.
    Mais comme pour ma fille, je me dis : c'est la peur de l'incertitude qui me fait douter pour BB2. Et puis, je me dis que pour le moment ce n'est pas gagné avec quand même la petite phrase qu'a dit ma mère pour ma fille le jour du transfert : "Tu verras dans 9 mois..."

    Pour ma part le temps est un peu plus court. J'ai 43 ans. Donc c'est maintenant ou jamais.
    Je dis ça, il y a 12 ans quand j'ai appris que j'avais un fibrome de la taille d'un pamplemousse et plein de petits partout dans l'utérus. La gynécologue m'avait dit si vous voulez un enfant c'est maintenant. Et de rajouter, "déjà il faut que vous arriviez à tomber enceinte"! Ça tombait bien qu'elle me dise cela, je venais juste de me faire plaquer. Il m'a fallu 8 ans avant d'envisager d'avoir un enfant toute seule, et encore un peu plus de 2 ans pour sauter le pas et être enceinte.

    Ce que je me dis en faisant BB2, c'est que ma puce aura un frère ou une sœur avec les mêmes gènes, et qui comme elle ne connaitra pas son géniteur. Un peu comme se dire qu'à 2 ils seront plus fort.
    Dans mon entourage j'en ai parlé à très peu de personne. Comme pour ma fille. Je me dis que tant que je ne suis pas enceinte, je n'en parle qu'aux personnes qui seront là pour moi peu importe ce qu'il arrive.

    Chaque jour est un autre jour. Aujourd'hui, je suis intermittente du spectacle, avec les avantages et les inconvénients.
    Certains diront avantages concernant le planning. Moi je dirai surtout inconvénients, car pas de salaire fixe, ni d'emploi du temps fixe. Et aujourd'hui, c'est plus compliqué de trouver des contrats du lundi au vendredi en horaire de journée car ma fille est chez la nounou.
    D'ailleurs, oh grand bonheur, j'ai pu avoir une place en crèche familiale, sinon cela aurait été très très compliqué. Car oui, j'ai des personnes qui habitent pas loin de chez moi, mais encore faut-il qu'elles soient disponibles. Donc pour le moment, je n'accepte que des contrats pas trop loin de chez moi, en journée du lundi au vendredi. Trop cher de prendre une babysitter en plus, pour les dépassements d'horaires la semaine et/ou pour le week-end. Cela me reviendrait à payer pour pouvoir aller travailler.

    Depuis quelques temps, je me suis dit, même si c'est dur :  je suis seule et  je dois me débrouiller seule. La famille et les amis, peuvent éventuellement être là en cas de coup dur / urgence, mais seulement en cas de coup dur / urgence.
    C'est à moi et moi seule de m'organiser et de subvenir aux besoins de ma fille.
    Donc si projet BB2 arrive à son terme, je réfléchi dès à présent à trouver un CDI. Ce qui va être compliqué concernant l'emploi du temps car il devra s'inclure dans celui de la garde de ma choupinette.

    Mes règles sont arrivées...la joie !
    Je pense donc que l'aventure va commencer d'ici à quelques semaines, je pense fin 2018, début 2019.
    @ suivre...


  • Bonjour  oui je travaille et mon fils va à la crèche tout près  de  mon travail  par chance ce qui est pratique surtout  quand  il est malade. Mes parents  ne sont pas  très  loin de chez moi mais sont en activité donc je me débrouille  seule. Pour bb2 je pense  pareil que toi . Mon fils aura un frère ou une soeur avec les mêmes  gènes . J ai eu une crainte pour l organisation  avec bb2 car je déménage et donc je ne pourrai plus disposer de la crèche. Mais j ai été  rassuré  par  les différentes aides de pour les assistante maternelle.   Je ne veux pas que ma relation avec mon fils soit trop fusionnel c est pour une de ces raisons que j envisage un  bb2. Je regretterai peut être  un jour le choix que j aurais fait par rapport  à  eux. Mais quand  je vois mon fils  je pense  plus à mes doutes. Je suis désolé  je suis pas très claire. Il faut vivre sans regret la vie est trop courte pour regretter. Bon courage pour la suite
  • Les filles et bah moi j'ai sauté le pas. Je suis célibataire. J'ai eu mes deux enfants via Eugin. IAD avec le même  donneur pour mes deux amours. En 2011 j'ai eu ma fille. Elle vient d'avoir 7ans. Après sa naissance je me suis posée la question sur la fait d'avoir un second enfant. Ce qui est drôle c'est qu'au début je ne voulais qu'un enfant après le fait de vouloir un second etait devenu viscérale, je ne me sentais pas entière.....quelque chose ou plutôt quelqu'un manquait à la famille que j'avais construite....fin 2014,  à cinq mois de mon 42ème anniversaire mon petit garçon naissait . Bon c'est vrai, je gagne bien ma vie alors c'est sans doute plus facile pour moi sur le côté financier. Mais c'est tellement d'amour. . . Si vous êtes organisé alors tout va bien se passer. Je n'ai jamais regretté mes choix. Je suis heureuse et mes enfants aussi. Alors les filles foncées.......je vous souhaite autant de bonheur que moi.
  • Bonjour GAELI, je suis comme toi u premier me suffisait mais maintenant le bb 2 est devenu le prochain objectif à ma vie. 
  • Bonjour les filles je m'invite dans votre conversation. je suis une jeune maman d'une petite crapule né en janvier 2018. Elle est né d'une IAD avec eugin et je projette BB2 également. Ici c'est pas financièrement que je m'inquiete ( même si mon boss me paie comme une merde.) se qui me fait stressé c'est les contrôle tout les 2 jours voir tout les jours pour contrôlé l'avancé du cycle. pour ma fille j'avais du me faire opéré d'un kyste pour avoir la liberté d'aller chez le gygy n'importe quand. malheureusement je n'ai pas d'autre kyste a faire enlevé pour faire BB2.
    pour l'instant je laisse grandir mon petit monstre. je pense essayé de faire l'IAD en décembre 2019. 
  • c'est vrai que c'est une contrainte mais on oublie quand on a le test qui devient positif et surtout quand on voit son bb tous les jours.

  • edited novembre 19
    Je me permets de commenter alors que bb1 est toujours au chaud dans mon bidou, pour 3 mois, en principe.
    Bébé fivdo en solo et j'ai...46 ans, 47 dans quelques semaines.
    C'est déjà un peu juste, pour celle ci (j'ai un grand fils de 18 ans conçu sans pma, avec papa et tout ce qu'il fallait pour être heureuse, sauf que le papa a plongé dans la toxicomanie quelques mois après sa naissance, ce qui m'a pris toute mon énergie pendant 14 ans, puis essai pma en fiv «simple», positif et puis fausse couche, puis une fiv négative, puis une dépression avant de reprendre mon courage à deux mains et l'avion pour l'Espagne il y a 6 mois...la vie n'est pas un long fleuve tranquille, même quand on croit avoir toutes les bonnes cartes «famille idéale en construction»...et tout ça permet de remettre en question les slogans sur l'importance du père: oui, si on trouve un homme prêt à assumer et qui met ses intentions en pratiques...sinon autant être seule que mal accompagnée...bref, résumé très résumé mais ce principe, je suis bien placée pour le défendre!) et c'est mon grand regret: je ne m'imagine pas avoir un e deuxième, après. 
    Et pourtant, je pensais, l'autre jour, en me posant les 1000 questions qu'on peut se poser en ayant un enfant seule, par fivdo, suite le meilleur moyen d atténuer sa situation assez particulière, ce serait qu'elle ait un frère ou une soeur dans la même situation.
    Donc je comprends vos réflexions et si j'étais dans votre situation, je franchirais le pas sans hésiter.
    Enfin, pas sans hésiter, non, car c'est une fameuse décision pour les raisons pratiques que vous évoquez, et les prendre en compte montre votre sens des responsabilités, mais plutôt sans hésiter en ce qui concerne l'apport que cela peut être pour les enfants. 

  • Bonjour,
    Çà fait un moment que je ne suis pas venue sur le forum. Merci à toutes pour vos commentaires.
    Pour le moment, j'en suis encore à faire les analyses préparatoires avant de signer le devis / consentement éclairé pour commencer le traitement préparatoire.
    Petite anecdote en passant : la semaine dernière quand je suis allée faire ma prise de sang pour les analyses préparatoires, la femme qui me fait la prise de sang, après les questions d'usage : votre date de naissance, tél etc... me demande : "vous savez pourquoi votre médecin vous demande de faire ces analyses ?" et là moi blanc...je ne savais pas quoi répondre. Dans ma tête c'était "Et voilà, rebelote pour trouver des réponses qui peuvent rentrer dans le protocole standard français...". Elle m'a reposé la question une deuxième fois...Et là je lui ai répondu "J'étais enceinte et là c'est pour faire BB2". Elle m'a dit : "Vous avez déjà essayé ?"...J'ai répondu "Non."
    Je ne savais pas quoi répondre. Je me suis dit que pour les prochaines fois, j'allais chercher des réponses toutes faites.
    Dans ce cas à la question "Vous savez pourquoi votre médecin vous demande de faire ces analyses ?".
    Réponse : "Est-ce dans le protocole de poser cette question à tous les patients ? Est-ce que je suis dans l'obligation de vous répondre ?".

    Sinon, dans mon cheminement, c'est pas évident. J'ai des jours avec et des jours sans.
    Pour BB2, j'ai une envie viscérale de faire le parcours. Parce que je me dis que si je ne le fais pas, je risque de le regretter toute ma vie. Et puis d'un autre côté je me dis que ce n'est pas gagné. Alors comme la première fois, j'y vais au jour le jour.
    J'ai fais un peu le tri dans les personnes qui sont au courant de mon projet. Elles ne sont plus que 2, au lieu de 5 pour BB1.

    La question pour le moment qui me taraude, même si je n'ai pas encore commencer le traitement préparatoire, ni n'ai la date de transfert, qu'est-ce que je fais de ma puce durant le séjour à Barcelone ?
    Petite question, car pour BB1, j'étais arrivée la veille du transfert et je suis repartie le lendemain.
    Et pour vous, avez-vous fait l'aller-retour dans la journée, ou avez-vous pu prendre plus de temps ?
    D'avance merci pour vos réponses et désolée pour mon roman.



  • Bonjour SANBO, Pour BB2, j'ai fait l'allée-retour dans la journée. J'ai déposé mon boutchou à l'ouverture de la crèche le matin (07h00), j'ai pris l'avion à 11h00. Je suis repartie de Barcelone à 17h30. Je suis rentrée sur Paris à 20h. C'est ma baby-sitter qui est allée récupérer la petite à la crèche et l'a gardé à la maison jusqu'à mon arrivée. Après j'avais un plan B. Déposé la petite chez papy-mamie et ils l'auraient gardé une journée ou deux..... Bon courage à toi dans tes démarches.
  • Hello Sanbo,
    Me suis rendue à la clinique, pour bb2, avec ma puce de 15 mois au mois d'octobre. J'avais anticipé et demandé si il y avait possibilité de la faire garder. Cela a été le cas. La clinique fait appel à une baby sister et c'est pris en charge. Super contente d'avoir pu partager ce moment avec ma fille. J'ai attendu la baby sister qui est arrivée à la clinique. Ne parlant pas un mot d'espagnol j'ai tenté de me faire comprendre au mieux. J'avais prévu biberon, repas etc. Ils ont une salle annexe à disposition avec des jouets ...
    Avec du recul (ce transfert n'a pad abouti), même si tt s'est bien passé côté organisation, ça ma généré un certain stress. Retard vol à l'aller.  On est resté près de 3/4 d'h ds l'avion sans qu'il ait décollé. Et au retour pleurs au décollage,  bref ...
    De ce fait je te conseillerai de trouver une solution telle que celle de Gaeli ou voir avec un proche pour récupérer ton enfant en fin de journée.
    Kiki
Sign In or Register to comment.

Afin que rien ne vous arrête, votre premier rendez-vous sans aucun engagement de votre part