REJOIGNEZ LE FORUM SUR LA PMA.
NOS EXPERTS VOUS
RÉPONDENT

Vitrification : Remboursement hormones et gynéco coopératif (Périgueux, Bordeaux)

Bonjour à toutes !
J'ai 36 ans, je suis célibataire sans enfants, je vis en Dordogne et je compte faire vitrifier mes ovocytes ce printemps 2019 chez Eugin Barcelone. En effet, je n'ai pas encore trouvé le papa de mes futurs enfants, et ces années de gagnées me permettraient de ne pas tirer un trait sur mes rêves et d'être plus sereine. 
Mes interrogations portent sur la coopération des médecins généralistes et des gynécos en France.
J'ai peur de la réaction de mon médecin traitant lorsque je vais lui annoncer que je souhaite faire vitrifier mes ovocytes. Idem pour mon gynéco (qu'il faut que je trouve, n'en ayant plus... c'est l'angoisse !). Je réside dans la campagne profonde, et je ne sais même pas si les toubibs du coin ont déjà entendu parler de ce processus ! 
Par ailleurs, j'ai besoin de me faire rembourser les hormones et le médicament (car s'il me fallait deux ponctions au lieu d'une, je n'aurais pas le budget, qui passerait du simple au double - donc m'alléger du prix des hormones et du médicament serait très bienvenu). Tout dépendra donc de l'ouverture d'esprit des praticiens rencontrés... 
Mes questions sont celles-ci : comment vos médecins (médecin traitant et gynéco) ont-ils réagi lorsque vous leur avez annoncé votre projet de vitrification à l'étranger ? Vous a-t-il été aisé de vous faire prescrire les hormones et le médicament ? Vous êtes-vous arrangées pour qu'ils vous soient remboursés par la Sécurité sociale ? Connaissez-vous un gynéco sur la Dordogne, la Gironde ou la Charente qui soit ouvert sur le sujet de la vitrification d'ovocytes ?
Je vous remercie infiniment pour vos réponses !
Julie
Commentaires
  • Bonjour Julie, 
    Tu as raison de faire vitrifier tes ovocytes, les années passent vite !!! 
    Je ne suis pas dans ton cas puisque j'ai choisi d'être maman solo (j'ai 41 ans) mais j'ai fait des Fiv donc même traitement. J'ai trouvé un gynéco qui a accepté sans problème de me suivre dans mon parcours. J'ai fait une fausse couche et je me suis dirigée vers une autre gynéco pour le curetage. C'est elle qui m'a proposé de me suivre pour la suite de mon parcours. Elle me fait les ordonnances, je n'ai payé aucun médicament. 
    Les mentalités en France évoluent et je pense que tu trouveras facilement un gynéco pour te prescrire les traitements si tu lui expliques ta démarche. N'hésite pas à changer si tu tombes sur un qui refuse. L'accompagnement et la confiance avec ton gynéco est important.  
    Bon courage à toi 
  • Bonsoir Noum,
    Je te remercie infiniment pour ta réponse, tes encouragements et le partage de ton expérience ! Tes mots me mettent du baume à l'âme et je me sens moins seule... Si le gynéco que je consulte ne veux pas me suivre, je me souviendrai de ton message : il me donnera la force - j'en suis certaine ! - d'aller en trouver un autre et de ne pas baisser les bras. 
    Je te souhaite de tout coeur de mener ta prochaine grossesse à terme. Je trouve ton courage et ta détermination admirables...
    Encore mille mercis.
    Je t'embrasse !
    Julie 
  • edited janvier 8
    Julie, j'étais comme toi quand j'ai commencé ma démarche. Je me posais un tas de questions. Est ce que ça n'est pas un projet complétement fou ? Comment mon entourage va t-il le prendre ? J'ose ? Est ce que je vais trouver un gynéco qui acceptera de me faire les ordonnances et me suivre ? Je me suis recentrée sur ce que je voulais vraiment … n'avoir aucun regret et tu constates rapidement ce dont tu es capable. Résultat : aucun jugement de la part de mes proches … tous à fond avec moi !!! (je ne suis jamais allée à Barcelone seule et pourtant … 7 fois !). J'avoue qu'au début, je tournais autour du pot avec le premier gynéco. A un moment donné, il m'a clairement dit : "en résumé vous être célibataire, vous voulez aller à Barcelone pour avoir un enfant seule avec un donneur anonyme". Je lui ai répondu "oui", il m'a dit "ok, pas de problème, je vous suis". 
    J'ai changé de gynéco pour une question pratique et de feeling et comme je te le disais dans le précédent message, c'est elle qui m'a proposé de me suivre. Sur les 2 que j'ai vu, ça n'a posé problème à aucun d'entre eux. La loi française va évoluer rapidement, ça n'est qu'une question de mois. Les médecins sont en avance sur les politiciens !!! D  
    Ne regrette rien, ose, fonce !!! 
    Tiens nous au courant !!! 
  • @noum ;: Merci - à nouveau ! - pour ton message réconfortant, concret et ultra positif ! Merci pour tes précieux conseils. Les "éclaireuses" comme toi jouent un rôle capital... Sans tes encouragements et tes mots rassurants, je me serais peut-être dégonflée avant même la première étape. Quand on est seule pour un si grand projet, l'abandon est une tentation qui arrive si vite... On se sent soudainement ultra fragile. Je me disais que si je commençais à flipper pour mon premier rendez-vous chez le gynéco, j'étais mal barrée (et pas taillée !) pour la suite. C'est qu'il faut de sacrées épaules pour suivre ces parcours ! Bien qu'âgée de 36 ans, je me sens encore terriblement jeune et peu mature... Alors, à mes yeux, et avec ton projet de Maman solo, tu es carrément Wonder Woman !!! Et savoir que des tonnes de questions ont traversé l'esprit de Wonder Woman, ça me rassure un peu...  ;)  
    J'essaie, comme tu le dis, de me concentrer sur ce que je veux VRAIMENT, et de faire fi du reste (qui ressemble tout de même à un parcours du combattant !). Et ce que je veux, c'est avoir le choix d'un enfant. Il y a quelques mois, une médium réputée, croisée dans un dîner, m'a déclaré que je n'aurai pas d'enfant ("Mais c'est pas grave ! Il y a mille façons de transmettre : vous pourrez toujours vous occuper des animaux, puisque vous les aimez !" m'a-t-elle dit avec un large sourire... je me suis surprise à maudire mon chat durant quelques heures). Je ne suis pas certaine à 100% de vouloir devenir maman. Mais je suis tout à fait sûre que, quand mes 40 ans sonneront, l'idée de passer à côté de la maternité me rendra littéralement malade ; surtout si j'ai à ce moment-là un homme dans ma vie. Je me base aussi sur ma réaction à l'annonce de cette médium : elle m'a coupé les ailes durant des semaines et m'a complètement éteinte... C'est à ce moment-là que je me suis décidée à faire vitrifier mes ovocytes (même si à 36 ans, à en croire certains, c'est déjà "trop tard") et à tout faire pour donner tort à cette femme. J'ai également décidé de ne pas attendre que la loi change - à écouter Myriam Levain (dont je viens de terminer le livre "Et toi, tu t'y mets quand ?"), le président Macron, Marlène Schiappa et tout le toutim n'ont pas l'air terriblement progressistes en matière sociétale ! 
    Bref, c'est possiblement parce que j'ai rencontré cet oiseau de mauvaise augure que j'aurai, peut-être, un enfant un jour... Sans elle, je crois que je me serais "réveillée" la veille de ma ménopause ! Il n'y a peut-être pas de hasards...
    Encore mille mercis - et encore tous les espoirs, tous les courages et toutes les chances du monde, Noum ! Je suis certaine que ta détermination va faire des miracles... 
    Julie

  • Bonjour Julie je m'appelle Vanessa J'ai 30 ans je suis célibataire et j'ai décidé de me lancer dans une PMA (rdv chez eugin le 20 :wink:
    Pour ma part je souhaite faire une IAD car étant seule, voulant un enfant mais pas avec le 1er venu !!! 
    J'ai été passé quelques examens de base hier (1ere fois chez un gynéco) écho, frottis …. Quand il m'a demandé pourquoi je venais je lui ai expliqué et il m'a dis pas de soucis je vous suis (aussi bien pour les écho que pour les traitements je n'aurais rien a débourser) :smile:  J'en suis contente car pour les examens je n'ai eu aucune douleur alors que certaine on mal lors des frottis. J'habite également dans un petit village de campagne dans les Alpes de Haute Provence. Mon médecin traitant me suis sans soucis …. Dans ma famille seule ma sœur est dans la confidence et bien sur ma meilleure amie qui me soutiennent à 100 %.
    Pour le gynéco moi j'ai juste appelé l'hôpital (qui es à 40 km de chez moi) et parlé ouvertement de mon intention d'avoir un bébé seule la secrétaire m'a dessuite dirigé vers lui sans avoir eu de jugement. 

    Comme l'a dis Noum les médecins on une avance sur les politiciens !!! Après certains sont ouvert d'esprit d'autres non. J'espères que tu trouvera un gynécologue qui te suivra dans l'aventure de ta vitrification et qui sait par la suite si tu le souhaite dans ton aventure de futur maman :wink: 

  • @Vanille2506 : Mille mercis, chère Vanessa, pour ton adorable message ! Je me sens portée par tant de gentillesse et de solidarité... 
    Ton récit me rassure encore un peu plus. Nous sommes à peu près dans la même situation (pleine campagne, hôpital à 40 bornes, peu de gens dans la confidence, etc.). Donc, tu es passée directement par l'hôpital pour avoir un rendez-vous avec un gynéco (j'en ai eu une jadis, mais elle était tellement perchée que je préfère me passer d'elle et en trouver une autre) ? Je pensais qu'il fallait passer par le médecin traitant pour avoir un rendez-vous assez rapidement avec un gynéco... 
    Toi aussi, tu es incroyablement courageuse et tu fais mon admiration... A 30 ans, faire un bébé toute seule, je n'aurais pas eu les épaules. Et puis, à ton âge, je pensais que les mecs biens allaient affluer, et puis... ben rien ! L'avenir est si différent du film que l'on s'est fait des années avant... Tu as donc, peut-être, tout à fait raison de ne pas attendre.
    De mon côté, je ne désespère pas encore de trouver "le bon" (enfin si, souvent, je désespère - mais après un détour chez le pâtissier, ça repart !). Je me suis donné encore 2/3 ans. Peut-être à tort (mais de toutes façons, je n'ai guère le choix : pas de situation professionnelle stable pour l'instant, donc tout à construire avant bébé, et en un laps de temps assez court).
    Je te sens pleine d'énergie et de détermination (tu me diras, si l'on réfléchis trop, on ne fait jamais d'enfants !). Il semble que tu aies presque hâte d'être au 20 janvier... :o Puisses-tu vivre une grossesse sereine, et faire la connaissance du plus beau bébé du monde au bout de ce long et difficile chemin !
    Je t'embrasse et te souhaite plein de courage et de force... même si visiblement tu n'en manques pas !
  • Bonjour Julie, 
    Je prends connaissance un peu tardivement de ton sujet de forum. Personnellement, je suis du 47 donc pas très loin de chez toi et Eugin est super réputée dans notre région. Avec le bouche à oreille j'ai trouvé un gynécologue sur Marmande qui m'a suivi sans aucune difficultés. 
    Tout comme Noum je me suis lancée dans ce projet en solo. J'ai la chance d'être complètement soutenue par mes parents, même si à ce jour ils sont les seuls avec une amie à être au courant (je n'ai rien dit à ma soeur). Si ça fonctionne le reste des proches le saura bien à un moment ou à un autre.
    Au delà du fait de trouver un gynécologue, il a fallu que j'en trouve un qui soit ouvert à la césarienne. J'ai des soucis de santé qui peuvent être compliqués à gérer par un accouchement naturel et tous ne sont pas pour. J'ai eu une chance de dingue. J'ai même pas eu le temps de balancer mon argumentaire que le gynéco m'a dit, je vous suis et ça sera une césarienne. 
    Je me vois encore envoyer un message à une amie en sortant : " quand je serai grande je me marierai avec mon gynéco !!!!! " et à la fin de mon dernier rdv, je l'entends encore me dire : " on servait pour la première écho ! "
    Bref, je pense que ça ne sert à rien de se prendre la tête, si tu as pris ta décision elle ne regarde que toi. Je veux dire par la que si un médecin n'est pas d'accord avec ton choix c'est qu'il ne te correspond pas. Surtout que pour l'heure tu fais du préventif et ton raisonnement est je pense, très louable. J'aurai aimé avoir ce raisonnement il y a cinq ans.
    En tout cas je te souhaite bonne chance pour trouver les praticiens qui seront prêts à te suivre tout en sachant que grand nombre d'entre nous n'ont pas fait face à d'énormes difficultés. 


  • Bonjour Julie, votre histoire m'a captivé !! Je mène une étude de doctorat sur les femmes qui vont faire ou qui ont faire vitrifier des ovocytes en France ou à l'étranger et je suis très intéressée par des expériences comme la vôtre. Seriez-vous partante pour un échange mail (yoliolotl@gmail.com) ?

    Belle journée,

    Yolinliztli PEREZ HERNANDEZ
Sign In or Register to comment.

Afin que rien ne vous arrête, votre premier rendez-vous sans aucun engagement de votre part