REJOIGNEZ LE FORUM SUR LA PMA.
NOS EXPERTS VOUS
RÉPONDENT

Don d'embryons

Bonjour,

Je connais plusieurs personnes pour qui le double don a abouti dès la 1ère fois dans votre clinique.
L'une d'elles m'a prévenue récemment que vous veniez de la contacter deux ans après la vitrification de ses "pré-embryons" surnuméraires obtenus suite au double don pour savoir ce qu'elle souhaitait en faire : les conserver encore, les confier à des femmes en attente de devenir maman, ...
"L'adoption" d'embryons destinés initialement à d'autres couples n'apparaît pas de façon évidente sur votre site où sont présentées les inséminations, les FIV et les FIV double don alors que c'est une option assez intéressante surtout si l'on est obligée de faire un prêt bancaire pour financer le traitement de PMA ce qui va être mon cas après 2 inséminations, 2 FIV et 1 FIV double don sans succès.
C'est finalement l'option que j'aurais volontiers choisi dès la 1ère tentative si j'avais su qu'elle existait alors vous devriez peut-être la mettre en valeur; car la possibilité d'être maman n'a pas à être réservée aux femmes riches mais chaque femme doit pouvoir réaliser ses rêves ...
Cordialement

Commentaires
  • edited août 2014
    Chère Optimiste,

    Avant tout, nous vous remercions de la confiance que vous accordez à notre clinique.

    Même si, a priori, on peut penser que les taux de réussite sont plus élevés avec un don d’embryon, grâce auquel nous sommes déjà parvenus à une grossesse, il faut tenir compte de certains aspects. En réalisant un don d’embryons avec des embryons excédentaires d’un cycle précédent, leur quantité est faible et, par conséquent, on dispose de moins de possibilités de parvenir à une grossesse. Il est également important de tenir compte du fait que les embryons qui ont été transférés avec succès précédemment ont été sélectionnés afin de remplir les meilleures conditions pour atteindre cet objectif concret.

    Il est vrai que chez EUGIN nous pouvons arriver à offrir le don d’embryons comme alternative à une fécondation in vitro avec un double don. Pour cela, nous devons toujours disposer du consentement exprès des personnes qui décident de faire ce don, et ceci n’a lieu que de manière exceptionnelle. Voilà pourquoi les possibilités d’offrir ce traitement existent tout en étant limitées.

    Nous restons à votre entière disposition pour aplanir tout autre doute au travers de ce forum

    Salutations cordiales,

    L’équipe EUGIN
  • Bonjour,
    Merci pour votre réponse mais j'aimerais avoir quelques précisions en reprenant vos propos.
    1°) "en réalisant un don d'embryons avec des embryons excédentaires d'un cycle précédent, leur quantité est faible'"
    -> Je suis d'accord, mais souvent, la réserve (= embryons surnuméraires) issue du "reste" d'un double don est faible elle aussi. Donc le problème est le même. Quand le transfert de deux embryons frais a échoué, il reste souvent peu d'embryons à vitrifier. 
    2°) "les embryons qui ont été transférés avec succès précédemment ont été sélectionnés afin de remplir les meilleures conditions pour atteindre cet objectif concret". 
    -> Je suis d'accord mais que les embryons proviennent du don d'embryons ou du "reste" vitrifié d'un double don, le problème est le même : ce qui a été vitrifié était souvent de moins bonne qualité que ce qui a été transféré en frais. 
    J'ai réalisé récemment un double don (dans une autre clinique) qui a échoué hélas en raison sans doute d'un transfert très douloureux (sensation d'un coup d'aiguille dans l'utérus au moment du dépôt des 2 embryons dans la cavité utérine) et c'était mes 2 plus beaux embryons qui ont alors été transférés en frais (1 de catégorie 1 + 1 de catégorie 2 avec aucune fragmentation ni pour l'1 ni pour l'autre). 
    Les embryons restants (2 de catégorie 2 fragmentés à 10% et 2 de catégorie 3 fragmentés à 20%) sont donc de moins bonne qualité. 
    3°) "nous devons toujours disposer du consentement exprès des personnes qui décident de faire ce don, et ceci n'a lieu que de manière exceptionnelle".
    Evidemment, dans le cadre du double don, si un couple (dont le projet bébé a abouti) donne les embryons surnuméraires, il donne de "vrais" frères et soeurs de leur(s) enfant et on peut imaginer que la décision est difficile à prendre mais si ce couple connaissait le couple destinataire, leur choix serait peut-être plus simple.
    En effet, je prends l'exemple suivant. Une de mes amies dispose chez vous d'embryons surnuméraires vitrifiés depuis 2 ans et vous l'avez contactée récemment pour savoir ce qu'elle souhaitait en faire. Elle m'a aussitôt téléphonée connaissant mes nombreux échecs et mes difficultés financières et m'a dit "si seulement, je savais que c'est toi qui va pouvoir bénéficier de ce don, je n'hésiterais pas une seconde !".
    C'est vrai, des enfants frères et soeurs sur le plan génétique auraient ainsi l'opportunité de se connaître.
    C'est une piste de réflexion.

    Enfin, mais évidemment c'est très personnel, je n'imagine pas que l'on fasse appel à la PMA (donc dans le but d'être parents) en ayant finalement pour seul souhait de créer de la vie pour que son projet aboutisse et en n'hésitant pas à détruire la vie "restante" si on n'a plus "besoin" de celle-ci...
    Quand on est en PMA,on sait à quel point la vie est précieuse et je ne peux imaginer que des parents qui ont rencontré tant de difficultés pour créer de la vie, décident finalement de détruire de la vie.

    Deux dernières questions : 
    1°) Chez Eugin, quel est le pourcentage de réussite lors du transfert :
    - d'un embryon vitrifié ?
    - de deux embryons vitrifiés ?
    2°) Certains embryons ne résistent pas à la "dévitrification", d'accord. Mais est-ce que d'autres embryons ne ressortent pas de la "dévitrification" en étant en meilleur état que lorsqu'ils ont été vitrifiés ?

    Merci d'avance.
    Je trouve cet espace sympathique. Je ne souhaite pas rester anonyme vis-à-vis de vous, car cela ne correspond pas à ma mentalité alors vous me reconnaîtrez facilement grâce à ces indices :
    - Je suis française.
    - J'ai 42 ans
    - Je suis B négatif
    - J'ai du tempérament !
    - Mon premier compagnon est décédé sur la route en 2006
    - Mon second compagnon est décédé en 2012
    Je lutte en France pour que les femmes puissent avoir accès à la PMA sans tenir compte de leur état civil, car une femme non célibataire peut avoir recours à la PMA mais rien ne prouve qu'elle ne se retrouvera pas seule pour élever son enfant. J'en connais plusieurs à qui cela est arrivé ! Et une femme aujourd'hui célibataire ne le sera peut-être plus dans quelques mois !
    De plus, la France qui n'a pas trouvé mon état civil gênant lorsque j'ai accepté de donner les organes de mon premier compagnon (et ainsi 4 hommes vivent et sont peut-être devenus pères) le trouve inacceptable pour que je bénéficie de la PMA ...
    Je demande un alignement des pratiques de la PMA en Europe sur le modèle espagnol et je ne baisserai pas les bras.
    Bon courage à vous qui voyez arriver des patientes dans mon style !
  • Chère Optimiste, 

    Nous vous remercions de votre confiance et d’avoir partagé votre expérience avec nous. C’est un plaisir que de pouvoir compter sur votre témoignage et d’aplanir vos doutes. 

    Avant tout, nous aimerions vous offrir la possibilité de commenter personnellement votre cas concret avec un de nos médecins afin qu’il puisse aplanir tous vos doutes en détail. 

    Le don d’embryons est un traitement que nous pratiquons exceptionnellement, car ses taux de réussite sont inférieurs à ceux de n’importe quelle autre technique de procréation médicalement assistée et parce qu’il est difficile pour nous de disposer d’embryons qui coïncident au maximum avec le phénotype du couple receveur et/ou de la receveuse. Par ailleurs, l’embryon doit remplir toutes les conditions requises stipulées par la loi en matière de don de gamètes. Cette loi exige, entre autres, que la donneuse ait moins de 35 ans au moment du prélèvement des ovules, et les femmes qui se rendent à un centre de procréation médicalement assistée sont en général plus âgées. Donc, si l’on disposait d’embryons excédentaires, ils ne pourraient pas être donnés. 

    Pour ces raisons et afin de répondre à vos questions, sachez qu’avant de réaliser une comparaison entre les embryons excédentaires de n’importe quel traitement de procréation médicalement assistée, il est important de savoir que chaque cas est différent pour ce qui est de la disponibilité et de la qualité des embryons obtenus. Nos biologistes se chargent d’évaluer les embryons, avant et après leur cryoconservation, et cette information est toujours disponible pour nos patientes. 

    En ce qui concerne le point 3, nous comprenons votre point de vue sur le don d’embryons à des personnes de votre entourage. Toutefois, selon la Loi espagnole 14/2006, du 26 mai, concernant les techniques de procréation médicalement assistée, le don est entièrement anonyme. Dans ce sens, tout comme dans le cas du don d’ovules et de sperme, vous pourriez avoir recours à un don d’embryons, mais on ne vous permettrait pas de connaître les donneurs.

    En ce qui concerne vos deux autres questions, sachez que
    - chez Eugin, le taux de réussite après le transfert d’un embryon vitrifié est de 22% et de 32% dans le cas où l’on en transfère deux.
    - après la dévitrification, presque tous les embryons continuent à se développer grâce à la sélection réalisée par nos embryologues avant la vitrification.

    Nous vous remercions de la confiance que vous nous accordez, et espérons bientôt recevoir de vos nouvelles. 

    Salutations cordiales, 
    L’équipe EUGIN
  • Bonjour,
    Merci pour toutes ces réponses.
    Lorsque l'on bénéficie d'un don d'embryons est-ce possible de recevoir les informations suivantes sur les donneurs ?
    - groupe sanguin et rhésus 
    - âge
    - couleur de la peau
    - taille
    - couleur des yeux
    - couleur des cheveux
    Ces informations essentielles à mon sens, (car elles peuvent aider la receveuse à se projeter et à s'approprier son/ses bébé(s)) sont communiquées par d'autres cliniques.
    Est-ce le cas chez vous ?
    Merci d'avance pour votre réponse, car je suis en contact avec votre clinique pour bénéficier éventuellement d'un don d'embryons.
    J'aimerais aussi connaître le coût de cette technique.
    Par ailleurs, je ne désespère pas de parvenir à mettre au monde deux enfants.
    Donc avez-vous parfois la possibilité d'attribuer """un lot restant"""de plusieurs (par exemple 4) embryons donnés de façon à pouvoir envisager plusieurs transferts (jusqu'à ce que tous les "pré-embryons" aient été transférés) et aboutir peut-être à la naissance de deux vrai(e)s frère(s)/soeur(s) sur le plan génétique ?
    J'attends de vos nouvelles dans ma "boîte aux lettres" personnelles même si cela ne me gêne pas d' attendre quelques mois. L'important est pour moi que vous trouviez des donneurs vraiment fertiles (bébés déjà nés) et que mon projet aboutisse !
    À bientôt !
  • edited septembre 2014
    Chère Optimiste,

    Nous vous remercions d’avoir de nouveau partagé votre cas avec nous. Désormais, afin de vous offrir une attention entièrement personnalisée et comme vous nous le demandez, nous nous occuperons de vous au travers de la zone privée.

    Nous vous remercions de la confiance que vous nous accordez et nous prendrons prochainement contact avec vous afin de répondre à toutes vos questions.

    Salutations cordiales,

    L'équipe EUGIN
  • Bonjour Optimiste,
    J'aimerais bien être en contact avec vous et partager mon expérience,
    Avez-vous obtenu des embryons à Eugin?
    J'ai entamé ma démarche récemment et j'ai su dès le départ que je souhaitais un transfert d'embryons car mon budget ne me permet pas de financer une FIV avec double don (ovocyte et sperme).
    Je suis actuellement suivie dans deux cliniques : Eugin et une autre clinique en Espagne.
    Je reconnais que la clinique Eugin ne fait pas de publicité directe sur son programme de don d'embryon et ne le propose pas ouvertement aux patientes qui consulte leur site.
    Le transfert de 2 embryons me coute environs 2200 Euros et on a 35% de chances de réussites contre 61% pour la FIV double don.
    Après ma 1ere consultation à Eugin, j'ai eu la très grande surprise qu'ils m'appellent 2 jours après pour me dire qu'ils m'avaient trouvé 4 embryons qui me correspondaient !!!
    Eugin n'a pas souhaité donner beaucoup de renseignements sur ces embryons
    donc j'ai eu le droit de savoir l'âge des donneurs, leur groupe sanguin et c'est tout!
    je tiens à préciser que l'autre clinique fournit plus de renseignements sur les embryons qu'ils sélectionnent et que vous êtes plus au clair avec le type de bébé que vous pouvez avoir...
    à très bientôt
    merci d'avoir partagé votre expérience !
    Kimii
  • BONJOUR DOCTEUR VALERIE VERNAEVE
    J AIMERAIS VOUS M EN DITE PLUS SUR LA FIV AVEC DOUBLE DON.
    SI C EST VRAIE QUE LES CHANCE DE TOMBER ENCEINTE SONT DE 61 POUR CENT . JE SOUHAITERAIS EN BENEFICIER VUS MON AGE AVANCE JE SUIS DANS LE DESIR TOTAL D AVOIR UN BEBE.
    SI OUI Y A T IL DES CONDITIONS A REMPLIR? LES QUELLE?
    BIEN VOULOIR ME REPONDRE SOIT DANS MA ZONE PRIVEE SOIT SUR CE FORUM PEU IMPORTE.
    CORDIALEMENT
  • BONJOUR DOCTEUR
    JE REVIENS A NOUVEAU VERS VOUS .
    PEUT ETRE C EST MOI QUI M EXPRIME MAL ET SI C EST LE CAS BIEN VOULOIR CETTE PHRASE
    DON D EMBRYON COMME ALTERNATIVE A UNE FECONDATION IN VITRO AVEC UN DOUBLE DON.
    JE VOUS REMERCIE
  • Chère fefe,
    Nous vous remercions de nous avoir fait part de vos doutes sur ce forum.
    Sachez que les embryons congelés dont nous disposons pour réaliser des traitements de don d’embryons peuvent avoir différentes provenances:

    -d’un traitement de double don (ovules et sperme de donneurs).
    -d’un traitement de fécondation in vitro avec les ovules d’une donneuse et le sperme du partenaire.
    -d’un traitement de fécondation in vitro avec les ovules d'une patiente et le sperme du partenaire ou d'un donneur.
    Dans tous les cas, la sélection des embryons se fait en fonction des caractéristiques physiques du couple qui les recevra, ou de la femme, dans le cas où elle n’aurait pas de partenaire. Par conséquent, la rapidité avec laquelle vous pouvez initier le traitement dépendra de la disponibilité d’embryons ayant les caractéristiques physiques de la femme ou du partenaire à ce moment-là.
    Dans le cas du double don, tant les donneuses d’ovules que les donneurs de sperme doivent respecter, par défaut, les stricts critères de sélection établis avant le don.
    La possibilité d’être enceinte grâce à cette technique s’élève à 65% environ, comme vous pourrez le constater sur notre site web: https://www.eugin.fr/traitement-fiv/ovules-de-donneuse-sperme-de-donneur/ .

    Par ailleurs, dans le cas d’embryons provenant des propres ovocytes de la patiente ou des spermatozoïdes du partenaire, ceux-ci doivent également respecter les mêmes critères que s’ils provenaient de donneurs (âge de la femme entre 18 et 35 ans, absence de maladies sexuellement transmissibles : HIV, hépatite B, hépatite C, syphilis, caryotype).

    En ce qui concerne les résultats obtenus avec le don d’embryons, le taux de réussite, si nous transférons deux embryons, est de 32% à 35%. Tenez également compte qu’il existe un faible risque d’annulation de l’ordre de 8% dû à la non survie ou à l’absence d’embryon évolutif après la décongélation.

    Nous espérons avoir répondu à votre question. De toute manière, au vu de votre dossier médical, le médecin vous confirmera le traitement qui s’adapte le mieux à votre cas et qui vous offre les meilleures possibilités d’être enceinte. Entre-temps, nous vous conseillons de prendre directement contact avec notre équipe d’aide aux patients afin qu’elle puisse vous fournir, de manière personnalisée, tous les détails à propos de ces traitements : https://www.eugin.fr/nous-contacter/ .

    Nous espérons que notre réponse vous sera utile. Sachez que vous pouvez toujours compter sur notre soutien pour répondre à toute autre question que vous souhaiteriez nous poser.

    Salutations de l’équipe Eugin
  • Bonjour Optimiste je sais qu'il est un peu tard pour te répondre mais d'autres que Toi se posent sans doute la même question: comment peut on imaginer "supprimer" les embryons surnuméraires une fois qu'on en a plus besoin? C'est simple et compliqué : moi j'ai du mal à me dire "on m'a donné la plus belle chose qui soit : des spermatozpides et des ovocytes donc la vie pour 2 magnifiques Bebe donc je partage"...oui mais voilà : ces 2 magnifique bébé ont une âme et une histoire et je ne sais pas ce qui sera le mieux pour eux, de se dire toute leur vie qu'ils auraient pu être nés ailleurs dans un autre ventre style "la vie est un long fleuve tranquille en puissance 10" ou bien se dire qu'ils ont eu la chance d'être ceux sélectionnés car les autres n'ont pas survécu ou ont fait l'objet de recherches et d'essais avant de mourir sans être né...pour le moment je ne sais pas, toujours pas...car une fois maman notre préoccupation va au bien être de notre/nos enfant.
    Voilà. J'espère t'avoir éclairée sur le dilemme qui fait que les embryons restent "au fond d'une cuve" en attendant leur destin...
Sign In or Register to comment.

Afin que rien ne vous arrête, votre premier rendez-vous sans aucun engagement de votre part